003.png

La Salle à manger ...


"pour que vos repas ne manquent pas de lumière..."


Ambiance douce et conviviale, la salle à manger est un lieu où l'on se retrouve en famille ou entre amis. On évitera les éclairages froids et violents.
La table devra être bien éclairée, La suspension reste la meilleur solution. Déclinée dans toute sorte de style, elle contribue à la décoration de la pièce.
Pour apprécier pleinement les repas, privilégiez les lampes à incandescence et surtout l'halogène qui offre un très bon indice de rendu des couleurs (IRC) mais veillez à ce qu'il ne soit pas trop violent. L'ajout d'éclairage ponctuel valorisera les éléments décoratifs de la pièce.
Pour s'adapter à toutes les occupations de la famille un gradateur d'intensité peut être aisément installé à la place d'un interrupteur.
L'éclairage vous mettra en appétit en participant à l'atmosphère plaisante de la pièce.

 

 

Le Séjour...


"dialogue de l'ombre et de la lumière ..."


Reflet publique de notre vie privée, le séjour est un lieu où l'on reçoit ses amis et où l'on se retrouve en famille. C'est une pièce confortable, éclairée par des lumières chaudes mais de bonne qualité lumineuse pour favoriser les activités de la famille.

Pensez d'abord à l'usage que vous ferez de l'éclairage : lecture, télévision, musique, jeux, discussion.
Dans tous les cas il sera necessaire d'installer un éclairage d'ambiance général.
Les lampes fluocompactes placées de facon indirecte peuvent être une solution, mais réservez la possibilité de jouer entre lumière vive et lumière tamisée.
Pour un coin lecture, un éclairage orienté complétera le fond lumineux et évitera les contrastes fatigants.
L'écran du téléviseur est une source de lumière fatigante pour les yeux. Pour réduire l'effet de contraste avec l'obscurité de la pièce, prévoyez un éclairage d'ambiance facile à mettre en oeuvre en veillant que la source ne se reflète pas dans l'écran et ne soit pas éblouissante. Pour cela elle sera placée derrière ou au même plan que l'écran en utilisant les murs comme réflecteur.
Osez la multiplication des points lumineux mais donnez à chaque point une fonction particulière.
Eclairez ainsi, les objets que l'on aime exposer, par des lumières ponctuelles.
Choisissez des halogènes à réflecteur dichroïque de faible ouverture (12 à 24°). Vous pouvez vous en servir également pour souligner le caractère de l'architecture et du mobilier.
Si la pièce est grande, délimitez les espaces avec des éclairages ponctuels en créant des zones d'ombre et de lumière.

 

Les chambres...


"Il y a des lumières où l'on aime s'y détendre."


Lieux de repos par définition où il est important de créer l'atmosphère appropriée avec un environnement lumineux chaleureux. Bien que souvent utilisée, la suspension n'est pas le seul moyen d'éclairer une chambre. Un éclairage général indirect par applique murale est plus adapté mais s'avère inefficace pour la lecture. Alors prévoyez des liseuses à proximité du lit. L'autre inconvénient est l'obscurité des placards, un éclairage fonctionnel doté d'un bon IRC (indice de rendu des couleurs) peut être apposé ou intégré au dessus des meubles. L'éclairage d'une chambre diffère selon l'usage que l'on en fait. Dans tous les cas évitez les couleurs dynamisantes telles le rouge, le orange et le jaune. S'il s'agit d'une chambre d'enfant, pensez que la pièce fait office de salle de jeux le jour et de sommeil la nuit. L'éclairage doit permettre ces deux usages. Utilisez alors un variateur ou des sources d'éclairage différentes pour séparer les deux espaces : abat jour tamisant la lumière, spots, suspensions & appliques. Créez ainsi l'atmosphère de liberté et de sécurité utile aux enfants. Pour les plus grands, la décoration devient le reflet de leur personnalité. Il est vrai que la chambre est une des rares pièces ou la décoration renseigne sur l'age et le sexe de l'occupant. Le bureau s'il y en a, devra être largement éclairé. Les lampes articulées prévues à cet effet devront être choisies en fonction de leur qualité de lumière. Elles seront placées entre les yeux et le plan de travail pour éviter tout éblouissement et de  façon à réduire au maximum l'ombre des mains. Prévoyez une ambiance lumineuse générale pour atténuer les trop forts contrastes fatigants entre la feuille blanche éclairée à l'halogène et l'obscurité de la pièce. Mais n'oubliez pas que la vocation première de votre chambre est de permettre de vous reposer. Alors pensez un éclairage reposant et ressourçant. Vous pouvez aussi pencher pour les simulateurs d'aube ou autres lampes de luminothérapie conçues pour agir sur le biorythme et lutter contre la fatigue, les dépressions saisonnières et la baisse de moral.
 

La cuisine...


"Un éclairage pour vous mettre en appétit"


Lieu fonctionnel, la cuisine est aussi un lieu de vie et de plus en plus un lieu de loisirs et de créativité. L'éclairage doit y être simple et non contraignant. L'éclairage général peut être indirect (source placée sur les éléments hauts), ou direct (constitué d'une ou plusieurs suspensions à lampes incandescantes ou fluocompactes, ou par spots halogènes encastrés dans le plafond). La solution de l'éclairage indirect, constitué de tubes fluorescents disposés sur les éléments hauts, utilise le plafond comme réflecteur. Celui-ci sera mis en évidence et aura pour effet de donner de la hauteur à la pièce. Cet éclairage est souvent un peu trop froid. Inutile de préciser que le plafond devra être irréprochable et que son revêtement ainsi que celui des murs ne devront pas avoir de caractère brillant (pour éviter tous risques de réflexions des éléments techniques des sources lumineuses). Si vous optez pour un éclairage direct, vous obtiendrez le parfait contraire, l'attention sera tournée directement les surfaces éclairées, la table et le plan de travail en général. Avec cette seconde solution, vous pouvez gagner en intimité en abaissant la ou les suspensions, cela aura pour effet de diminuer le champ d'ouverture du luminaire qui faudra choisir opaque. En sus de l'éclairage général décrit plus haut, un éclairage fonctionnel est installé dans tous les cas pour éclairer largement la zone de travail et plus particulièrement, l'évier, les plaques de cuisson et le plan de travail que vous éviterez d'encombrer avec des lampes mobiles. Les sources sont disposées sous les meubles en évitant au maximum les ombres qui pourront gêner le ou la cuisinière. Des spots encastrés ou non, ou bien des tubes fluorescent-compacts sont particulièrement adaptés à cette utilisation, veillez toutefois à ce qu'ils ne soient pas trop puissants pour éviter l'éblouissement, pensez à les cacher avec un bandeau.
 

Escaliers et dégagements...


"fonctionnalité, clarté et homogénéité"


Dans les escaliers, l'éclairage doit être fonctionnel et intense pour prévenir les chutes. Les commandes sont disposées à chaque niveau et les points lumineux en applique ou en plafonnier. Le dégagement est un lieu de passage souvent sombre où il est nécessaire d'allumer la lumière même la journée. Un dispositif de commande à cellule de détection de présence permet à la fois d'automatiser l'allumage et de faire des économies d'énergie en assurant systématiquement l'extinction. Privilégiez un éclairage fonctionnel clair et homogène proche de la lumière du jour.
 

Le hall d'entrée...


"Un éclairage pour souhaitez la bienvenue..."


Lieu de passage et ouverture sur les autres pièces de la maison, l'entrée se veut accueillante. Optez pour une lumière claire et adaptable selon les circonstances.
En plus d'un éclairage général en plafonnier, des appliques murales ou des lampes de table souligneront le mobilier et les diverses portes en fonction de la disposition de la pièce.
 

La salle de bains...


"la clarté et la pureté"


Plus que les autres pièces, la salle de bains se prête aux audaces décoratives. Osez exercer sans risque votre créativité. Si vous êtes adepte des douches dynamisantes, baignez votre salle de bain dans un flot de lumière intense sinon réservez vous la possibilité de vous délasser dans un long bain relaxant plongé dans des lueurs reposantes. La salle de bain doit inspirer détente et bien être. Personnalisez votre espace,  exposez le style qui vous convient mais privilégiez les lampes halogènes. Leurs lumières valorisent mieux le teint que les lampes fluorescentes souvent trop froides. Les luminaires utilisés doivent être de classe II,  protégés contre les projections d'eau et en aucun cas situés dans le volume de la baignoire ou de la douche où seuls certains luminaires à très basse tension sont acceptés. Mais vous pouvez toujours vous  délasser dans les lueurs oscillantes des bougies... Pour plus de précisions les volumes des pièces d'eau, référez vous à la norme NFC 15-100 .
 

L'éclairage extérieur...


"...cette obscure clarté qui tombe des étoiles..."


Le jardin est le prolongement de votre maison. L'éclairage revêt alors toute son importance, il participe à la mise en valeur de l'espace végétal, souligne maçonnerie et balise les allées. Doux et subtil, l'éclairage saura être fonctionnel tout en restant esthétique. Qu'ils soient discrets ou participant à la décoration grâce à leurs designs, les luminaires - lanternes suspendues, projecteurs, spots encastrés dans le sol ou dissimulés derrière un buisson - créeront l'atmosphère magique d'un jardin nocturne et apporteront un atout de qualité pour vos soirées d'été. Pour un éclairage sans contrainte, les luminaires peuvent être commandés par des cellules de détection de présence, dispositifs qui trouvent tout leurs intérêts pour éclairer votre porte d'entrée, l'allée de votre garage mais également apprécié par vos visiteurs pour éclairer votre sonnette ou votre portier. Les appliques à diodes sont paticulièrement efficaces pour le balisage. Elles consomment très peu et peuvent donc rester allumées toute la nuit. pensez alors à l'horloge de programmation ou l'interrupteur crépusculaire. La majorité des éclairages extérieurs  fonctionnent en 230V et doivent être protégés contre les projections d'eau par un indice de protection IP24 ou IP25. Pour plus de précisions référez vous à la norme NFC 15-100.
 
Sécurité incendie

Les détecteurs obligatoires d'ici 5 ans

Partant du constat que la majorité des décès ont lieu la nuit et sont dus aux fumées toxiques, la mise en place d’un détecteur permet de prévenir suffisamment tôt les occupants du logement pour qu’ils puissent adopter la conduite la plus adéquate (évacuation et / ou mise en sécurité).

L’obligation concerne tous les logements - qu'il s'agisse de résidences principales ou secondaires, de logements privés ou publics, qu’ils soient neufs ou anciens – et s’applique à tous les occupants qu'ils soient locataires ou propriétaires.

Cette obligation devra être respectée sous un délai de 5 ans maximum.

affiche_prevention_incendie-40x60