001.png

Améliorer le confort et l'éfficacité énergétique de votre logement ...



Une réglementation renforcée

Le Grenelle de l’Environnement Les objectifs
Le 25 octobre 2007, la table ronde consacrée à la lutte contre le changement climatique s’est accordée sur des mesures fortes visant à réduire la consommation d’énergie et la pollution principalement dans les transports et le bâtiment (42% de la consommation d’énergie).   2012 : tous les bâtiments neufs sont «basse consommation» (50 kWh/m2/an contre 240 aujourd’hui), 2020 : les bâtiments neufs produiront plus d’énergie qu’ils n’en consomment et pourront la revendre, ce sont les bâtiments à énergie positive. Les bâtiments existants auront diminué de 38% leurs consommations énergétiques.

Une idée qui rapporte

Des chiffres qui en disent long.   Un confort optimal sans gaspiller l’énergie
Le parc français compte près de 31 millions de logements. 19 millions d’entre eux ont été construits avant 1975, alors qu’il n’existait aucune règlementation thermique fixant des impératifs d’isolation ou de performance des équipements de chauffage. Le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et l’éclairage sont de gros postes de dépenses dans un logement. Leur part dans la consommation totale d’énergie d’un ménage dépasse en général 60% et atteint souvent 70 à 75%. Moderniser une installation ancienne, bien choisir le matériel qui équipera une maison future sont des décisions majeures qui diminueront à long terme la facture d’énergie et les atteintes à l’environnement. Faire appel à un professionnel reconnu garantit l’obtention d’équipements et d’une installation de bonne qualité qui augmenteront la valeur marchande du logement ainsi que sa pérennité.

 

Deux étiquettes classent le logement en fonction du Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE)* est un outil pour connaître les points faibles de votre logement et savoir où intervenir.
 

Le DPE décrit le bâtiment, le chauffage, l’eau chaude, la climatisation, la ventilation…

• obligatoire lors d’une vente, d’une location ou à l’issue d’une construction valable 10 ans
• remis au plus tard à la signature
• n’entraîne pas d’obligation de travaux pour le propriétaire.

Le DPE est réalisé par un expert (indépendant et certifié) et renseigne sur :

• la quantité d’énergie consommée par le bâtiment
• la quantité de gaz à effet de serre émise
• des améliorations éventuelle

* défini par l’arrêté du 15 septembre 2006


Etiquette énergie : kWh énergie primaire, par m2, par an.

logement economeComme pour l’électroménager, cette étiquette mesure le niveau de la consommation énergétique globale d’un bâtiment.
La consommation de référence équivaut à celle définie dans la convention de la RT2005, réglementation thermique appliquée à toutes les constructions neuves.
Sept classes sont définies allant de :

Classe A : Bâtiment Basse Consommation (BBC), avec une consommation annuelle d’énergie primaire pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire et le refroidissement intérieur inférieure ou égale à 50 kWh/m2/an.

A la classe G : logement énergivore, avec une consommation égale ou supérieure à 450 kWh/m2/an.

En France, la consommation actuelle moyenne des bâtiments est de 120 kWh/m2/an dans le neuf et 240 kWh/m2/an dans l’existant.

Le label HPE « Haute Performance Energétique » comprend 5 niveaux du moins au plus performant : HPE et HPE EnR 2005 , THPE et THPE EnR 2005 et BBC.

 

Etiquette climat : kg équivalent CO2, par m2, par an.

faible emissionL’étiquette climat, qui retient l’émission de CO2, est directement liée à la consommation d’énergie finale.
Sept classes sont définies allant de :

Classe A : faibles émissions de gaz à effet de serre avec 5 kg équivalent de CO2/m2/an.

A la classe G : fortes émissions de gaz à effet de serre avec 80 kg équivalent de CO2/m2/an.

 
Sécurité incendie

Les détecteurs obligatoires d'ici 5 ans

Partant du constat que la majorité des décès ont lieu la nuit et sont dus aux fumées toxiques, la mise en place d’un détecteur permet de prévenir suffisamment tôt les occupants du logement pour qu’ils puissent adopter la conduite la plus adéquate (évacuation et / ou mise en sécurité).

L’obligation concerne tous les logements - qu'il s'agisse de résidences principales ou secondaires, de logements privés ou publics, qu’ils soient neufs ou anciens – et s’applique à tous les occupants qu'ils soient locataires ou propriétaires.

Cette obligation devra être respectée sous un délai de 5 ans maximum.

affiche_prevention_incendie-40x60